Aller au contenu

Retraite

Vue rasante de l'Eyrieux à l'automne.
L’Eyrieux se trouve à deux pas du Centre

Le temps de la sesshin, avec l’énergie du groupe et la concentration intense est le meilleur moyen de découvrir la vie et l’atmosphère à la Falaise Verte. Il est ensuite possible d’approfondir cette expérience en venant en retraite au Centre.

Les retraites sont ouvertes aux personnes ayant effectué au moins une sesshin ou un stage de Kyūdō au Centre.

Vie quotidienne

Chant des sūtra

Le matin et en clôture de journée.

Zazen

Séances formelles le matin et en soirée. Assise libre dans la journée.

Samu

Le samu, c’est-à-dire le travail manuel, est un zazen en action. Il constitue l’occasion d’appliquer « vivre l’instant présent, ici et maintenant ».
Le samu contient la notion sanskrite de seva qui signifie accomplir un service désintéressé.
Pratiquer le samu, c’est apporter sa pierre à l’édifice en contribuant à la vie et au développement du lieu sans lequel la pratique ne serait possible.

Repas

Repas végétariens préparés à tour de rôle par les permanents et les retraitants, pris en silence.

Yaza

Zazen individuel, au clair de lune, après la fin de la journée.

Prolonger le séjour

Il est possible de s’engager pendant une durée d’un an en devenant résident au Centre Zen de la Falaise Verte.

L’esprit de tous les jours, c’est la Voie

— Nansen Fugan (c. 749 – 845)

Devenir résident au Centre, c’est s’engager pendant un an à pratiquer le zen, à plein temps, et apprendre à exécuter chaque acte de la vie quotidienne selon cette célèbre expression régulièrement enseignée et calligraphiée par les maîtres zen : « L’esprit de tous les jours, c’est la Voie ».

Prérequis et état d’esprit

Les qualités requises pour le bon déroulement d’une résidence sont :

  • Motivation : si les raisons d’entrée en résidence correspondent à une fuite de sa vie actuelle ou à une solution de dernier recours, il y a des chances que la résidence n’arrive pas à son terme. La résidence à la Falaise Verte n’est pas non plus une offre d’hébergement en échange d’un certain nombre d’heures de samu afin de poursuivre « ses petites affaires personnelles » dans ou en dehors du Centre. Au contraire, le résident doit être armé d’une résolution de fer pour couper radicalement avec ses habitudes antérieures et se consacrer complètement à la pratique du zen, en étant présent à plein temps au Centre.
  • Discipline : toute pratique implique une discipline mais le zen vise à établir une concentration qui couvre chaque instant de notre vie quotidienne. La discipline, pour le résident, ne consiste donc pas seulement à « participer » aux séances de zazen et au samu mais aussi à s’impliquer complètement dans la pratique durant la préparation des repas, les nettoyages, ou encore les interactions avec les autres résidents, les permanents ou les visiteurs de la Falaise Verte.
  • Endurance : une année, c’est long ! Et le résident va traverser toutes les saisons, de l’hiver glacial dans un environnement plutôt calme à la chaleur de l’été et l’activité bourdonnante du Centre. Cela est une chance et une expérience unique, mais seulement si elle est menée à son terme… Et il est presque certain que, au cours de son séjour, la résolution du résident, sa patience, seront à un moment ou un autre mises à l’épreuve.
  • Remises en question : la pratique du zen implique des évolutions intérieures, des bouleversements qui sont l’essence même de la pratique. Mais aucun changement significatif ne se fait dans la douceur. Dans l’approfondissement de la pratique et dans le contact avec les autres, il faut être prêt à remettre en cause les certitudes acquises et tout ce que l’on a accumulé depuis sa naissance.

Déroulement

L’horaire quotidien des résidents se calque sur l’activité en cours à la Falaise Verte : horaire de sesshin, horaire quotidien en dehors de celles-ci, horaire d’aide lors de l’accueil de groupes et horaire libre lors des jours de repos. Ainsi, au fil des semaines, la pratique du résident va pouvoir s’approfondir à travers :

  • la spontanéité : à la distance volontairement prise avec les sollicitations de la vie urbaine, s’ajoute l’observance des règles de vie en groupe et de l’horaire qui libère l’esprit et permet de se consacrer entièrement à la pratique.
  • la responsabilité : impliqué dans la vie en communauté dans un lieu de respect absolu de soi et de l’autre, le résident peut mesurer la prévalence du groupe sur l’individu et les conséquences de ses actes sur la vie des autres.
  • la présence : progressivement libéré de tout jugement sur l’intérêt ou la gratification d’une activité par rapport à une autre, le résident va pouvoir s’exercer à « devenir un avec ce qu’il fait au moment où il le fait » afin de retrouver le contact inné et direct avec l’instant présent.

Modalités pratiques

L’entrée en résidence est ouverte aux personnes ayant déjà participé à au moins une sesshin à la Falaise Verte.

L’admission nécessite une lettre de motivation.

A son arrivée, le résident doit donner la preuve qu’il est bénéficiaire d’une assurance maladie adéquate couvrant la durée de son séjour.